FEMME Septembre 2001

La chasse à l’appart’
septembre 2001

 

LES AVANTAGES

 

1. C’est pratique

Le principe, directement importé des Etats-Unis, est aussi simple qu’attrayant : vous demandez à un chasseur de vous trouver l’appartement de vos rêves. A lui, les mille et une visites, les attentes dans les cages d’escalier, les annonces Internet caduques, les propriétaires faux vendeurs, etc. A lui de vérifier les documents (taxes, assemblées générales…).

 

Illustration Femme

2. C’est personnalisé

Avec la société Flat Hunter®, par exemple, le chasseur vient vous rencontrer chez vous pour voir le cadre dans lequel vous vivez et connaître votre mode de vie, votre style de décoration. Il remplit une grille de critères de plusieurs pages, et vous demande une infinité de détails : L’année de construction est-elle importante à vos yeux ? Quelle partie exactement du 17ème arrondissement de Paris, par exemple, souhaitez-vous habiter ? Pourquoi ? Quel est le nombre minimal de mètres carrés, de chambres ? Pouvez-vous vous passer d’ascenseur ? etc. En somme, le chasseur vous posera tout un tas de questions auxquelles vous n’avez peut-être pas réfléchi, et vous aidera ainsi à mieux déterminer ce que vous cherchez.

 

3. C’est sérieux

Le chasseur s’engage à trouver l’appartement dans les trois mois qui suivent la signature de son engagement (environ, selon ce qui est ressorti de vos discussions et le type de logement que vous recherchez). Il visite une quarantaine de produits, et ne vous en fera voir au final qu’une dizaine, évidemment ultra-ciblés, qui devraient correspondre en tous points à votre demande. Bien évidemment, il ne vous propose que des produits dans les limites de votre budget. Et si vous trouvez un appartement de votre côté avant que le chasseur n’ait déniché la perle, il vous remboursera les frais d’engagement au prorata du nombre de résidences qu’il vous aura préalablement présentées.

 

4. Il ratisse large

Le chasseur d’appartement a à sa disposition l’ensemble du marché immobilier : il peut visiter les biens répertoriés en agences. Il peut sélectionner les petites annonces de particuliers. Il est en contact avec les marchands de biens qui lui proposent de bonnes affaires, assiste aux ventes aux enchères et se tient au courant des ventes de notaires. Bref, il peut être sur tous les fronts et avoir accès à une multitude d’offres.

 

 

LES INCONVÉNIENTS

 

1. Ça a un coût

Le chasseur vous demande un engagement, pouvant aller de 5000 à 15000 F (de 762,25 à 2286,73 €). Grâce à cette avance, il peut se concentrer sur votre demande et commencer à chercher tous azimuts. Sachez qu’il passe en moyenne trois heures par jour sur chacun de ses dossiers. En plus de ces frais, lorsqu’il a trouvé le chasseur vous demande un pourcentage de la valeur de l’appartement recherché. Souvent entre 2 et 4%, ce qui revient finalement quand même moins cher que des frais d’agence.

 

2. Ce n’est pas apprécié par les agences

Les agences immobilières ne voient pas d’un très bon oeil ce nouveau métier débarquer sur le marché. En cas de vente d’un de leurs produits par le chasseur, elles seront invitées à reconsidérer le montant de leur commission pour que le client n’ait pas à payer des frais exorbitants. Résultat, pour ne pas qu’elles soient tentées de cacher leurs meilleurs produits, chasseur et client doivent souvent ruser (par exemple en se présentant comme des amis…) avant d’attaquer la négociation.