COMPUTER CHANNEL Mai 2002

Trouver l’appartement idéal
mai 2002

La société Flat Hunter® est pionnière dans un métier peu connu en France, celui de chasseur d’appartements. Une méthode rigoureuse pour un service efficace.

 

Alors que la France entière a les yeux rivés sur un loft qui défraye la chronique, Flat Hunter®, une société de chasseurs d’appartements, traque la moindre piste parisienne d’un éventuel pied à terre, duplex, loft ou appartement.

 

Un service personnalisé

« Notre démarche va à l’encontre de celle des agences immobilières. Nous ne voulons pas nous constituer une base d’appartements. Pour nous, il s’agit plutôt de répondre à une demande précise, c’est-à-dire celle des clients qui viennent nous voir pour trouver le bien immobilier de leurs rêves » explique M. Martinet, 25 ans, l’un des trois associés de l’affaire.

 

Trouver l’appartement idéal

Officiellement, ce n’est que depuis janvier dernier que l’activité de Flat Hunter® a débuté. En réalité, M. Martinet et ses associés travaillent sur le projet depuis septembre 1999. A l’époque, M. Martinet est agent immobilier dans une agence parisienne mais les pratiques de cette dernière le dérangent. « Il nous est arrivé de prendre des commissions de 350 000 francs pour un bien vendu à 1,5 MF » confie-t-il. Et d’ajouter : « Le marché de l’immobilier parisien est saturé. Beaucoup de gens, notamment des cadres, des étrangers et des provinciaux, n’ont pas le temps de chercher un appartement. Parallèlement, une agence trouve rarement voire jamais l’appartement correspondant aux critères recherchés. »

 

Rigueur, efficacité et… sérénité

Du coup, les trois compères s’organisent. Résultat : M. Martinet s’occupe du commercial, le deuxième associé de la gestion et le dernier, du relationnel, chacun depuis son domicile. Même tactique pour les six chasseurs issus d’agences immobilières qui s’occupent chacun de deux à trois clients dont les budgets démarrent généralement à 1,5 MF. Flat Hunter® ne néglige aucune piste : annonces de la presse, ventes aux enchères, circuit notarial… La société dispose également d’un réseau d’informateurs qu’elle n’hésite pas à rémunérer.

 

Photos, plans et vidéos à l’appui

Être le premier sur le coup : telle pourrait être la devise de cette entreprise. Une fois les affaires repérées, visitées et expertisées, il s’agit de les présenter aux clients qui ont versé au préalable environ 0,25% H.T. de leur budget d’acquisition pour les frais de lancement, correspondant à un contrat de trois mois renouvelable sans frais supplémentaires. Les frais de dossier s’échelonnent entre 5 000 et 12 000 francs et ils seront déductibles des honoraires de la transaction, soit environ 4% H.T. du budget d’acquisition ou 2% H.T. si Flat Hunter® trouve le bien par le biais d’une agence. En contrepartie, Flat Hunter® s’engage à proposer un nombre minimum d’appartements qui correspondent aux critères précis déterminés à l’avance. Les photos et les plans des appartements sélectionnés sont envoyés au client par e-mail ou par courrier et les vidéos par coursier. « Cette pratique évite à nos clients de se déplacer inutilement » souligne M. Martinet.

 

Prometteur

Depuis le début de l’année, Flat Hunter® a réalisé dix ventes et d’ici quelques temps, la société devrait ouvrir ses portes sur les locaux commerciaux et les bureaux d’entreprise. En tous les cas, le concept devrait faire des émules. A suivre…Pour en savoir plus : Flat Hunter®.fr