Le 13ème et 19ème arrondissement participent au renouveau de Paris, la capitale française pourrait devenir la métropole comptant le plus d’immobilier de bureaux.

En effet, une révolution est en marche, la montée en puissance de la capitale dans le marché mondial de l’immobilier de bureaux se fait remarquer. Ce phénomène est grandement dû à l’apparition de nombreuses start-ups innovantes en recherche de locaux.

Ces nouvelles sociétés souhaitent s’installer principalement dans des locaux atypiques pouvant correspondre à leur dynamisme et à leur créativité, tout en s’éloignant des ambiances traditionnelles de travail connues dans les grandes entreprises françaises.

Les zones qui étaient jadis défavorisées et qui présentaient peu d’intérêt pour le marché de l’immobilier d’entreprise sont désormais convoitées pour leur originalité ainsi que pour leurs loyers moins onéreux que ceux des quartiers d’affaires historiques (centre de Paris, Miromesnil, etc.).

À présent, du 13e au 19e arrondissement de Paris, ainsi que le long du périphérique, s’implante progressivement une « ceinture de l’innovation » qui fait la fierté des autorités locales. Cette zone d’activité a pu s’ancrer facilement grâce à des prix compétitifs, de bonnes opportunités de développement et surtout pour les aspects jeunes et branchés de la ville de Paris. Pour l’illustrer, on observe que le taux de vacance des bureaux en Ile-de-France est de 7,3 % selon l’ORIE, alors que Paris intra-muros enregistre un taux de vacance de 5,3 % selon l’agence de conseil immobilier Knight Frank.

Pour mettre en avant cette tendance, deux exemples précis : « Le Cargo », une pépinière de start-up innovantes dans divers secteurs dont le Web et le High-Tech, situé sur les friches d’anciens entrepôts sur le boulevard Macdonald et « La Halle Freyssinet » dans le 13ème arrondissement qui devrait être inaugurée d’ici fin 2016 pour accueillir le même type d’entreprises.

Ces édifices ont tous deux pour objectifs de brouiller les lignes entre travail et loisirs, système inspiré de grandes entreprises américaines comme Google ou AirBnB : laisser un maximum de liberté aux salariés, déhiérarchiser les rapports, proposer un lieu de travail hors du commun, etc. Cette nouvelle philosophie porte ses fruits car selon les différentes études, la productivité augmente lorsqu’un salarié travaille dans ces conditions.

Et si, dans quelques années, toutes les entreprises adoptaient ce modèle et investissaient dans ce type de locaux ? Affaire à suivre !