Dans le 9ème arrondissement de Paris, un bel immeuble haussmannien de la rue Bleue occupé par Publicis jusqu’en 2008 va être préempté par la mairie de Paris afin de transformer ces anciens bureaux en logements. Ce type d’opération devient monnaie courante dans la capitale, où les surfaces inhabitées augmentent fortement. C’est donc par ce levier que la maire de Paris souhaite créer une offre de logement plus conséquente dans la capitale. La maire de Paris, en a d’ailleurs fait un des points clés de son mandat.

Anne Hidalgo a exprimé des objectifs très ambitieux, promettant de proposer 10 000 nouveaux logements par an. Face au manque de terrains destinés à la construction, les immeubles de bureaux vides constituent une alternative prometteuse pour créer des logements.

Aujourd’hui à Paris, 200 000 m2 de bureaux pourraient être transformés en habitations.  Après plusieurs années de vacance, les immeubles font l’objet d’un redécoupage des surfaces, d’isolation et d’aménagements… Dans le cadre de ce projet, des logements HLM et des établissements scolaires ont déjà été construit. Les prétendants au logement ne manquent pas, en effet, le temps d’attente des demandeurs d’HLM est extrêmement long à la vue des listes d’attente interminables.

D’ici une quinzaine d’années, l’objectif d’Anne Hidalgo est de porter le taux de logements sociaux à 30 % intramuros. Cet objectif s’avère être un véritable challenge pour la mairie de Paris, sachant que la ville n’en accueille aujourd’hui que 20 %.

Cushman & Wakefield, une société spécialisée dans l’immobilier d’entreprise, confirme le potentiel de la reconversion des bureaux en logements à Paris. L’offre d’immeubles vides atteint, au 1er trimestre 2014, de nouveaux records : il y aurait désormais un taux de vacance de 8,3 % sur l’ensemble des bureaux de la région parisienne (Paris = 5,3 %).

Il est tout de même important de souligner que tous les immeubles de bureaux ne sont pas transformables en logements, de par leur structure architecturale et/ou du coût des travaux nécessaires à cette reconversion.