Le Paris d’aujourd’hui doit beaucoup à un certain Baron Hausmann, préfet sous Second Empire de Napoléon III, qui a entrepris un grand plan de modernisation de la capitale en créant notamment des grandes artères et boulevards à ce jour très réputés. Il a aussi participé à l’ensemble du projet d’urbanisme et de modernisation de la capitale (de 1852 à 1870) dont d’autres aspects que l’architecture même de ces immeubles : égouts, espaces verts, réseaux des eaux, etc. Il est intervenu sur l’esthétique des immeubles privés à Paris, appelés immeubles Haussmanniens. Ce sont d’imposants édifices, parfaitement alignés sur des axes généralement ornés d’arbres, avec des façades en pierre de taille ornementées de motifs et moulures de l’époque. La composition des appartements Haussmanniens suit un certain schéma. En effet, ces immeubles sont toujours dotés de belles pièces de réception situées côté rue, d’une hauteur sous plafond importante procurant une impression d’espaces supplémentaire à ses habitants mais aussi de balcons aux deuxièmes et cinquièmes étages. Mais le charme de ces appartements parisiens est aussi dû à des éléments de décoration typiques comme de beaux parquets, des somptueuses moulures chargées d’histoires, de lambris très présents ainsi que des cheminées dont l’utilisation est dorénavant interdite. À Paris, les prix de l’immobilier restent très élevés, la valeur d’un appartement haussmannien dépend principalement du quartier dans lequel il est situé, de l’étage, de l’isolation, de la présence d’un ascenseur ou non, des parties communes et des divers atouts le caractérisant. À ce jour, Paris est considérée comme la plus belle ville du monde et c’est en partie pour ces magnifiques immeubles présents dans la capitale !